mercredi 9 août 2017

Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre

Fiche Livraddict
Edition : Gallimard
Parution : 2011
Pages : 420
Note : 19

Hello !
Aujourd'hui j'ai terminé "Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre" de Ruta Sepetys. Il parle de la jeune Lina qui vit en Lituanie dans les années 40. Un jour elle est emmenée avec sa famille par les soviétiques sans savoir où ils vont ni pourquoi ils ont été arrêtés.  

Ce roman traite d'un sujet qui n'est que très peu abordé. Une partie de la seconde guerre mondiale que peu de gens connaissent, malheureusement. 
Comme chacun le sait, les Allemands ont été des pourritures durant cette noire page de l'histoire. Mais grâce à ce livre, on apprend qu'il n'y a pas eu qu'eux... Lorsque Staline est entrée au pouvoir, il a décidé de parquer comme des animaux des individus jugés contre son régime. Il en a fait de même lorsqu'il a annexé les pays baltes (Lettonie, Lituanie & Estonie). Il s'agissait, pour la plupart, d'intellectuels, d'écrivains, de bibliothécaires, de professeurs, etc. 
La famille de Lina, dont le père est universitaire, est envoyé en Sibérie dans un camp de travail. 

Le travail de Ruta Sepetys est grandiose, elle a fait des recherches, interrogé des lituaniens, etc, afin de rendre son récit authentique. Pour raconter cette partie de l'histoire, l'auteure a créé le personnage de Lina et l'a rendue tellement vivante que j'ai eu du mal à fermer le roman après l'avoir terminé... Je voulais en savoir plus sur la vie de cette jeune fille, et par définition sur la vie de tous ces gens qui ont été forcés au travail et enfermés dans des conditions abominables. 
Même si l'histoire est dure, ce roman est toutefois accessible à de nombreuses personnes, comme les enfants ou jeunes adolescents.
Ce roman doit d'ailleurs être mis entre le plus de main possible afin que les gens sachent l'horreur qui a été commise par les russes. Ils ne sont pas seulement les alliés qui ont libérés le monde des nazis... Eux aussi sont coupables de crimes. En ça, ce roman est un devoir de mémoire. 

Je trouve néanmoins que l'on reste un peu sur notre fin, personnellement j'en attendais plus. Je voyais le livre se raccourcir, le me disais "c'est pas possible, c'est pas du tout fini, il doit me manquer des pages...". 

Qu'en avez-vous pensé ? Avez-vous envie de le lire ? 

"Ce jour-là, je plantai une semence de haine dans mon coeur, jurant qu'elle deviendrait un arbre gigantesque dont les racines les étrangleraient tous."

A bientôt

Nymphadora

2 commentaires:

  1. Un roman qui m'avait beaucoup plu et touché. Pour la fin, je crois que j'avais eu le même ressenti ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est un peu perturbant, ça va très vite...

      Supprimer