jeudi 17 septembre 2015

J'ai donné la vie dans un camp de la mort


Je pense que le titre du livre est assez explicite... Madeleine était résistante jusqu'à ce qu'elle soit arrêtée en 1944 par la Gestapo avec son mari Jean. Elle sera internée à Ravensbrück où elle s'aperçoit qu'elle est enceinte. Mais dans ce camp les nouveaux nés sont noyés. 
Sans m'étendre sur l'horreur du camp, ce qui différencie ce livre des autres sur le même thème, c'est que Madeleine Aylmer-Roubenne aborde l'après guerre. Le retour des rescapés des camps ne fut pas forcément agréable. La population préfère ignorer l'horreur qu'ils ont vécus. 
L'enfer des camps est loin d'être ce qu'on peut imaginer... Lire ce livre est un devoir de mémoire
"Le souvenir est l'affaire des vivants. C'est pourquoi je reprendra la phrase que prononça Michelet, quand il fut libéré : "pardonnons, mais n'oublions jamais"." M. Aylmer Roubenne
Nymphadora 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire